Festival de l’Improbable

1 octobre 2009

L'affiche du festival

epikurieu organise la 6è édition du Festival de l’Improbable à Grenoble. Le festival présentera du 6 au 14 novembre 2009 plusieurs formes de spectacles improvisés : match, catch, mais aussi cabaret d’impro, forme longue et impro expérimentale…

Depuis 6 ans, le Festival de l’Improbable fait partager au public grenoblois sa passion pour l’impro : mais d’où vient-elle, cette passion ?!
Qu’on soit spectateur ou comédien, on aime l’impro parce qu’on aime rêver, se mettre en danger sur scène, partager du rire et des émotions, découvrir des univers loufoques, des personnages bizarres, drôles, attachants… on aime trembler devant les défis à relever, s’étonner, rencontrer d’autres passionnés, imaginer, voyager, créer…

On aime tout ça et bien plus encore, et on est prêts à parier que vous aussi… alors c’est l’occasion rêvée de venir nous rejoindre !

Programme

  • Match d’impro : vendredi 6 novembre – 20h00, 5 / 7€
  • Mr & Mme : samedi 7 novembre – 20h00, 10€ / 15€
  • Le Jeu de l’impro : jeudi 12 novembre – 20h00, 8€ / 10€
  • Soirée création expérimentale : vendredi 13 novembre – 20h00, 8€ / 10€
  • Catch impro : samedi 14 novembre – 19h30, 5€ / 7€

Tous les spectacles ont lieu à la salle Olivier Messiaen : 1 rue du Vieux Temple à Grenoble, quartier Notre Dame.

Toutes les infos pratiques, réservations, présentations des artistes et des spectacles, news, etc… sont sur le site du festival.

Exposition

Vous pourrez découvrir du 1er au 14 novembre à la salle Messiaen, « Exercice de style », une exposition graphique autour du match d’impro, réalisée par epikurieu pour le festival 2005.

Restauration

Tous les soirs avant le spectacle, nous vous proposons, en partenariat avec l’Epicerie bio des Halles, de quoi vous restaurer un peu entre une dure journée et une folle soirée ! Soupes, tartes, jus de fruits bio… vous pourrez découvrir de nouvelles saveurs et vous faire plaisir, à des prix qui sauront rester modestes !
Rendez-vous tous les soirs dès 20h00 (19h30 le samedi 14) pour profiter d’une demi-heure de pause repas avant les spectacles.

Atelier découverte

Si vous souhaitez découvrir l’envers du décor et vous initier à la pratique de l’impro, nous vous invitons à participer à un atelier découverte, encadré par un comédien expérimenté. Venez à la rencontre de votre imaginaire !
samedi 14 novembre de 14h à 16h30 – salle Messiaen – 5€

Evaluer ses actions de communication

3 août 2009

Pourquoi ?

Si la grande majorité des porteurs de projets est convaincue de l’utilité de communiquer sur leur projet, il n’en va pas forcément de même avec l’évaluation de cette communication. Par manque de temps, par flemme ou par manque de connaissances, bon nombre d’entre eux ne font jamais le point sur leur stratégie et leurs supports de communication, ce qui peut constituer un vrai problème pour le développement voire la pérennité du projet.

Evaluer la qualité et la pertinence de sa communication permet de :

  • valider les actions efficaces
  • réorienter ce qui en a besoin, par exemple faire évoluer un logo ou un site web
  • économiser du temps en abandonnant les actions inefficaces
  • économiser de l’argent en abandonnant les actions et les supports inefficaces
  • imaginer de nouvelles solutions plus adaptées, grâce aux données collectées

Comment ?

Il s’agit de faire preuve de méthode et de rigueur, en récoltant un maximum de données objectives (et pertinentes selon le projet) sur ses actions de communication :

  • bilan qualitatif de la communication
    • quels sont les supports existants ? (plaquette, cartes de visite, site web…)
    • existence d’une charte graphique, d’une identité visuelle ?
    • moyens humains : qui se charge de communiquer, dans quelles conditions, à quel prix ?
    • type de public touché (âge, catégorie socio-professionnelle…)
    • public fidèle ou nouveau
    • etc
  • bilan quantitatif de la communication
    • quels sont les coûts ?
    • quel était le budget prévisionnel ?
    • quelle masse de documents imprimés est distribuée ?
    • nombre de personnes ayant accès aux différents supports
    • etc
  • comment obtenir des chiffres ?
    • statistiques de site web (Google analytics par exemple)
    • sondage auprès de votre public (à l’entrée de vos spectacles, par mail – avec précaution !, lors de vos permanences…)
    • demander, quand on vous contacte, par quel biais la personne vous a connu
    • etc

Une fois les données récoltées, il faut les mettre en relation avec les objectifs qu’on s’était fixés quand on a décidé de mettre en place telle ou telle action * : les objectifs sont-ils atteints ? Si non, essayer de cerner les raisons qui font que l’action n’est pas efficace. A partir de là, il faudra définir de nouveaux objectifs et imaginer les solutions qui permettront de les atteindre…

* : car bien entendu, on aura pris soin de définir des objectifs avant de décider de créer un site ou de réaliser une plaquette… Ce n’est pas le cas ?! Erreur… mais ceci est une autre histoire… 😉

Vous et votre prestataire : sélection d’articles

4 février 2009

Nous vous proposons une sélection d’articles et de pages web traitant de vos relations avec votre prestataire de communication (graphiste, webmaster) : qui peut faire quoi, dans quelles conditions, etc ?

A qui appartient votre site Internet ? : si vous ne vous vous êtes jamais posé la question, ou si la réponse vous semble évidente, nous vous conseillons vivement de jeter un oeil sur cet article, qui peut vous éviter quelques mésaventures…

Combien coûte un site Internet ? : ou pourquoi il est impossible pour un créateur de sites web d’afficher des tarifs sur son site ou sa plaquette de communication, et impossible également de réaliser un devis en une heure et sans le moindre entretien préalable.

Le beau métier de graphiste en agence Web : quelques anecdotes qui peuvent vous faire comprendre pourquoi votre graphiste vous regarde parfois avec de grands yeux ou refuse de faire certaines choses comme vous les demandez… parce qu’il est normal, quand on ne connaît pas toutes les contraintes et les spécificités d’un métier, de demander des choses « impossibles » !

Qu’est-ce qui fait le tarif du freelance ? : si vous avez l’impression que les tarifs proposés sur le devis que vous avez reçu sont très élevés, cet article vous donnera quelques pistes pour déterminer si vous avez négligé des aspects importants ou si vous devriez effectivement demander un devis à un autre prestataire. 😉

Bonne année !

5 janvier 2009

voeux2009

Nous vous souhaitons une bonne année 2009 : qu’elle vous permette de faire éclore votre bonheur, vous construire un nid douillet, sortir de votre coquille ou trouver la poule aux oeufs d’or… 😉

Perdez-vous le public de votre activité artistique ?

18 juin 2008

Perdez-vous le public de votre activité artistique ? Si vous répondez non à certaines des questions suivantes ou ne savez pas répondre, peut-être perdez-vous du public, voire du temps et de l’argent dans votre communication.

  • Savez-vous si vos supports de communication sont consultés ?
  • Savez-vous qui les consulte ?
  • Savez-vous pourquoi avoir fait tels supports plutôt que d’autres ?
  • Vous reconnaissez-vous dans votre graphisme ?
  • Le support est-il conçu en pensant à la personne qui l’utilise ?
  • Avez-vous un public qui vous suit, et sait-il comment vous retrouver ?
  • Est-il au courant de votre actualité ?

Il est intéressant pour une première étape de se poser ces questions ; la suite est moins évidente, car il s’agit d’y répondre, et surtout d’exploiter les réponses pour en tirer les conclusions adéquates et les actions à mettre en Å“uvre.  Cela peut nécessiter l’expérience, les compétences ou les outils d’un professionnel.

En conclusion, notre conseil : avant de mettre en place une action ou un outil de communication, assurez-vous toujours de savoir pourquoi vous le faites, et prévoyez d’évaluer votre communication par rapport à vos objectifs. L’évaluation fera l’objet d’un prochain billet… 😉